3ème édition du Festival du film pour enfants à Operndorf Afrika, Burkina Faso

04 – 07 mai 2022

La sélection de KIFIFE, qui comprend des documentaires, des fictions, des courts métrages et des animations, est basée sur des enfants et des adolescents africains en tant que protagonistes ou réalisateurs, afin de montrer leur réalité quotidienne.

RECENT UPDATES

Projection

Samedi, 7 Mai, 07:30 PM

Ziniaré

Category: Screening

ABG-GULMA

Burkina Faso I 2020 I 26 Min

WENDEMI, L’ENFANT DU BON DIEU

Burkina Faso I 1993 I Drame I 92 min.

Wendemi est un bébé abandonné, dont le père est un curé africain. La mère, incapable de révéler la vérité à sa famille, n’aura d’autre solution que de se séparer de lui, puis de s’enfuir. A l’âge adulte, le manque d’identité de Wendemi le fera se heurter à la société qui le rejette, ne le « reconnaissant pas ».

Wendemi va ainsi errer à la recherche d’un nom, d’une famille. Cette errance va le mener à la capitale, Ouagadougou, où il croit pouvoir trouver sa mère. En ville Wendemi retrouvera le « Berger », ami de son enfance, devenu « Fils de l’homme », une sorte de maquereau rabatteur de filles mineures pour les nantis…

de Gidéon Vink

 

de Saint Pierre Yaméogo

Saint Pierre Yaméogo est né en 1955 à Koudougou, au Burkina Faso. Son premier long métrage, Laafi, a été sélectionné en 1991 pour la Semaine de la Critique au Festival de Cannes. Wendemi, son deuxième long métrage, a été primé au FESPACO 1993 et sélectionné à Cannes dans la section Un certain regard. Yaméogo partage son temps entre Ouagadougou et Paris, où il crée sa propre société de production, Dunia Production. Dunia a produit des films de divers cinéastes africains, dont Dani Kouyate, Guy Désiré Yaméogo et Missa Hebie. Saint Pierre Yaméogo est décédé en avril 2019 à l’âge de 63 ans à Ouagadougou, au Burkina Faso.

 

 

 

 

Tags: